DSC_1283

Angkor

À l’ouest du Cambodge, il existe une ville champignon, dont les périphéries sont bordées de chantiers, grues et routes ne menant nulle part sinon au resort de luxe à venir. Et pour cause, à quelques kilomètres au nord, les fabuleux temples d’Angkor. Leurs ruines surgissent au milieu de la forêt. On imagine cette mégapole d’un million de personnes au 10eme siècle, toutes massées autours des bâtiments royaux et divins. Les imposants bâtiments possèdent tous plusieurs étages.  L’atmosphère est presque palpable. Les murs gravés et sculptés finement, les escaliers imposants et les colonnades laissent entrevoir les parcours des moines de l’époque, l’étonnement et le sentiment de domination imposés sur les roturiers, la richesse colossale de l’empire. Les toits brillaient au loin, les feuilles d’or reflétant la lumière du soleil. Les linteaux sertis de pierres précieuses, les sols luisants et les murmures de la cour devaient animer les lieux. Alors que l’imaginaire se figure les fastes d’une epoque, certains édifices sont affaissés voire totalement écroulés, les arbres poussent sur les murs et leurs racines épousent leurs angles droits, les mousses piquent la pierre et la rendent friable. Une permanence habite ces lieux, celle de la nature et de la finitude du pouvoir des hommes. Les hordes de touristes chinois nous ramènent aux turpitudes du monde digital et aux selfies réglementaires.

 

 

 

 

5 réflexions sur “ Angkor ”

  1. Oui, fort jolies photos, et le noir et blanc est si émouvant… Zélie a grandi, n’est-ce-pas ? Quand elle retournera à l’école, elle sera géante par rapport aux autres…
    J’ai pris le temps de tout bien regarder, ce que je n’avais pas pu faire avant, il faut bien les vacances pour ça… !
    Bonne année, à tout bientôt !

  2. Zélie était déjà grande… Elle va faire une tête de plus que Swann alors ! De beaux portraits…les gens se laissent photographier facilement ?

    1. Swann a dû bien grandir aussi ! Zélie commence à avoir peur qu’il ne l’ait oubliée, c’est l’imminence du retour…
      Pour les portraits, on n’a pris en photo que des gens avec qui on avait discuté et sympathisé. On n’a qu’un seul objectif, un 50mm, et il faut être très près du sujet pour faire une photo !

  3. Très belles photos comme toujours, et merci pour les articles qui sont vraiment tous bien écrit. C est vrai que Zélie à l’air d’avoir bien grandi, on a hâte de constater ça de nos propres yeux.
    Gros bisous les amis et à très bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *